l\'indigné

Chine. Le nouvel empire. Film documentaire de Jean-Michel Carré

 

n
Ne nous en prenons pas aux effets, attaquons toujours les causes !
Bakounine

sans la révolte de l'individu, s'associant à d'autres individus révoltés pour résister au milieu et chercher à le transformer, ce milieu ne changerait jamais

malatesta

 C'est à ces requins qui abrutissent et soumettent le monde actuel, qu'ils soient gouvernants de droite ou de gauche, bourgeois ou socialistes étatistes, que la grande idée d'anarchisme ne plaît en aucune sorte.

Nestor Makhno

 

 

 

 

 
Pékin est affecté depus plusieurs jours par un épais brouillard de pollution atmosphérique, qui a conduit les autorités à conseiller aux habitants de ne pas sortir - en particulier les enfants, les personnes âgées et autres personnes sensibles.

Depuis le début de la semaine, les 20 millions d'habitants de la capitale sont confrontés à un épisode majeur de pollution atmosphérique. Ce pic de pollution a atteint un caractère exceptionnel avec le "niveau dangereux" qui a été décrété, un degré qui a été atteint plusieurs fois déjà en janvier.
Le 29 janvier, 103 usines ont été contraintes de fermer et 30 % des voitures ont été interdites de circulation afin de limiter le nombre d'habitants se pressant à l'hôpital en état de détresse respiratoire.

 

Et si le pays était la force nourrissant le boom... on suppose donc que la croissance plus lente -- mais toujours considérable -- de la Chine .

 

croissance économique massive de la Chine au cours de la dernière décennie, le pays enregistrant une hausse moyenne de son PIB de plus de 10% par an. En seulement sept ans, l'économie chinoise a doublé ; en 13 ans, elle a triplé.

 

"Avec cette incroyable expansion, la Chine a commencé à importer des matières premières à un rythme vertigineux. En 2000, le pays n'importait que 70 millions de tonnes de minerai de fer ; aujourd'hui, on en est à plus de 10 fois cette quantité, avec 763 millions de tonnes. Les importations de cuivre ont elles aussi radicalement augmenté, passant de 1,6 million de tonnes en 2000 à plus de quatre millions de tonnes par an aujourd'hui, selon des données de BCA Research".

 

"Quand il s'agit de demande pétrolière, il y a 17 ans, la Chine était exportatrice nette. Aujourd'hui, c'est le deuxième plus grand importateur, transportant 5,4 millions de barils de pétrole dans le pays chaque jour. Voilà pourquoi il est très largement accepté que le géant asiatique était responsable de la hausse des prix des matières premières au cours de la décennie passée".

 ".

 

On ne peut nier la croissance économique massive de la Chine au cours de la dernière décennie, le pays enregistrant une hausse moyenne de son PIB de plus de 10% par an. En seulement sept ans, l'économie chinoise a doublé ; en 13 ans, elle a triplé.

 

 
 
Chine. Le nouvel empire. Film documentaire de Jean-Michel Carré
Samedi 13 avril 2013
dimanche 14 avril 2013
 

 

Chine. Le nouvel empire

Film documentaire de Jean-Michel Carré

Diffusé le 30 avril à 20h50 sur ARTE

 

 

 

On vante souvent la réussite économique chinoise et la formation d’une classe moyenne de millions de personnes, mais le tableau n’est en réalité guère réjouissant, c’est celui d’une Chine « devenue un des piliers du capitalisme mondial [qui] suscite la convoitise des dirigeants du monde entier. Sa puissance ainsi que la fragilité de son modèle social sont [autant de] sources d’inquiétudes. » Il en va de même pour le « développement forcené de l’industrie au mépris des règles élémentaires d’hygiène et de respect de l’environnement », qui fait de la Chine le pays le plus pollueur de la planète avec les Etats-Unis.

 

Ce que dénonçait le livre de Hsi Hsuan-Wou et Charles Reeve, China Blues. Voyage au pays de l’harmonie précaire, le film documentaire de Jean-Michel Carré, qui sera diffusée le 30 avril sur ARTE, en fait la démonstration cinématographique.

 

 

 

 

Revenant sur plus d’un siècle et demi de l’histoire de la Chine, avec pour support des archives rares, Jean-Michel Carré tente de cerner une histoire complexe et contradictoire avec des interlocuteur-es de l’intérieur et de milieux différents qui ont accepté de témoigner à visage découvert. Sont ainsi évoqués entre autres tabous de l’histoire chinoise, « la grande famine qui a résulté de la collectivisation forcée, les massacres de la Révolution culturelle, l’oppression des minorités, la répression des manifestations de Tien An men ». Ce qui prouve que ni la censure, ni le contrôle extrême d’un État policier et totalitaire n’ont réussi à faire taire l’analyse critique. Les entretiens croisés sur l’histoire, le contexte social et politique et la profonde mutation opérée dans un pays qui brigue la place de première puissance économique, laisse entrevoir l’intérêt d’un pays qui pose «  la question sociale à l’échelle de l’humanité toute entière. »

 

 

 

 

 

 

 

 

Les trois chapitres du documentaire de Jean-Michel Carré, la Chine s’éveille, la Chine s’affirme et la Chine domine, dépeignent parfaitement la société chinoise qui, partant du socialisme, en arrive à imposer une société ultra libérale où la grande majorité de la population subit l’exploitation, la corruption et la violence. Chine. Le nouvel empire place le public devant une réalité tangible, vécue, grâce aux commentaires des intervenants et intervenantes qui nous renvoient immanquablement à la propagande actuelle sur la mondialisation, le profit et la croissance.

 

 

 

 

La nouvelle génération des « princes rouges » — rejetons des membres du Parti —, cinquième génération de dirigeants qui suit la même voie que ceux qui les ont précédé, c’est-à-dire celle du développement de l’économie et du contrôle de la politique, devra sans doute lâcher du lest sur le plan social. Car l’absence de récession, l’augmentation du PIB, les grandes parades nationalistes ne suffiront pas à faire oublier à la population le manque de liberté d’expression, la permanence d’un État de non droit qui a certes pour devise prospérité et croissance, mais pour qui ? Le leurre capitaliste a remplacé le leurre socialiste, alors jusqu’à quand ?

 

Chine, le nouvel Empire (Part (1/3 ,  part 2/3 , part 3/3 ) : La Chine s'affirme - YouTube
 
 
http://www.youtube.com/watch?v=h6uWxft8k90 : Première partie du documentaire d'arte à propos de la Chine, traitant de Mao et de son ascension. (visionnable avec Youtube Country : French).
 
 
 

 

 

 

 

 

La Birmanie suit le meme exemple que la chine :
 
La communauté internationale, les défenseurs des droits de l'Homme et les inconditionnels d'Aung San Suu Kyi s'en réjouissent : depuis environ un an le Myanmar s'ouvre à la communauté internationale. L'assouplissement politique, qui a mené à la normalisation de la présence politique de la "Dame de Rangoun", a été un prélude à la deuxième phase qui s'est amorcée depuis quelques mois : l'ouverture économique et la libéralisation de l'économie.
 
Bien que membre de l'OMC (depuis 1995) et de l'ASEAN (depuis 1997), le Myanmar a toujours été en marge de l'activité économique mondiale depuis l'arrivée au pouvoir de la junte militaire en 1991. Les restrictions économiques imposées par l'Occident, notamment les Etats-Unis et l'Union européenne, et l'accaparement par les élites militaires du tissu industriel local, entravaient considérablement le commerce international. Mais le vent tourne.
 
Une ouverture pilotée par la junte
Elle est, en réalité, entièrement contrôlée par les élites militaires. Le pouvoir militaire, présenté à tort comme uniforme et réactionnaire, est en fait traversé par plusieurs courants, dont un clairement favorable à l'ouverture extérieure. La volonté d'une ouverture a été formellement adoptée en 2003 sous le gouvernement dirigé par Khin Nyunt, un membre modéré de la junte, qui fit adopter une feuille de route vers la démocratisation. Le processus s'est ensuite ralenti avec le retour aux affaires d'une frange plus conservatrice.
 
 

La liquidation finale et totale de l'État ne pourra avoir lieux que lorsque l'orientation de la lutte sera la plus libertaire possible, lorsqu'ils élaboreront eux-même leurs structures d'action sociale. Ces structures doivent prendre la forme d'organes d'autodirection sociale et économique, celle des conseils libres (anti-autoritaires)
Nestor Makhno

 

 
 Chine. Le nouvel empire. Film documentaire de Jean-Michel Carré

 

 

 Si la Chine rachete l'Europe - 04/02/2012 Le basculement de l'impérialisme : les régimes ( ici position économique change) , le système globalisée reste

 

Crise institutionnalisée sur la Chine - 08/12/2011

Vague de grèves dans le sud de la Chine, en écho à la crise européenne– rue 89

Des terres rares à la potasse, la Chine défend sa place sur le marché des matières premières ( politique de l'impasse) , La Chine invente l’embouteillage permanent

Chine : la mort ou la révolte, dilemme des ouvriers de Foxconn ... : Récit Les employés d’une usine fabriquant des iPhone, théâtre la semaine dernière d’une émeute, dénoncent leurs conditions de travail.

 
A lire :

 



20/08/2013
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 32 autres membres